ob_42fb80_affiche-du-bvt-2015

 

Et voila notre Régis national qui continue sa préparation pour l'Ultra d'Andorre en se faisant un petit ultra dans le Beaujolais

 

Régis Coumenges : 13h10min39sec 9ème au Scratch 4ème V1

Il termine encore sur un bon résultat avec quelques déboires mais la meilleur manière de l'expliquer c'est de nous le raconter....

 

"...Pour moi l’ultra beaujolais pourrait se résumer à « Tout ce qu’il ne faut pas faire dans une journée d’ultra trail » je pense avoir fait toutes les erreurs du débutant.

·        Mauvaise frontale : c’est quand même dommage alors qu’il faut courir 3h de nuit dans des portions techniques : mais malheureusement ce n’est pas la plus grave.

·        Mauvais choix de chaussure : les RIOT sont d’excellentes chaussures mais ont une semelle VIBRAM rigide ce qui en fait leur force en terrain montagneux caillouteux, donc j’ai choisi de partir avec une paire neuve (25 Km au compteur) donc pas « cassées » et histoire de continuer dans la stupidité j’y ai rajouté des semelles orthopédiques mal testées qui se sont révélées être beaucoup trop épaisses. La conclusion fut sans appel au bout de 1 Km de course je me tordais déjà les chevilles….Cela a duré à 40 Km ou en plus la rigidité des chaussures+ des semelles ont entrainé inexorablement des crampes aux adducteurs à partir du  30 éme Km.

·        Heureusement que Christine m’avait conseillé d’emporter avec elle les salomon ce qui m’a permis de changer de chaussures au 40 éme Km.

·        Ensuite après un très long arrêt au 40 éme (25 mn) me voilà reparti et aux environs du 43 éme Km je suivais un balisage sauf que c’était le balisage de la course du lendemain…et oui mais bon visiblement je n’étais pas le seul (je l’apprendrai qu’à l’arrivée). Me voilà reparti et arrivée au 60 éme je sens que les sensations reviennent, bien que j’ai mal aux chevilles et aux endroits où les crampes étaient apparues. Encore un long arrêt (20 mn) et je repars pour 10 Km jusqu’à Poule les Echarmeaux ou là je récupére Rémi qui m’accompagnera sur les 40 derniers km de la course.

·        Nous voilà reparti et au 72 éme Km environ patatras nous arrivons à une intersection avec les balises indiquant les deux chemins….Nous en prenons une au PIF et bien sûr c’était pas la bonne. Nous voilà à nouveau perdu. Nous apprendrons par la suite que des petits malins avaient débaliser et avaient aiguillé dans la mauvaise direction. Nous tombons sur une habitation qui nous indique le chemin pour nous rendre au col de Favardy à 4 Km….Dur quand même quand on pense que nous étions déjà à 4Km au départ de Poule les Echarmeaux. Par chance nous tombons sur le parcours qui descendait du col de Favardy m’évitant ainsi la montée au col après accord du directeur de course. Cela m’a empêché également de voir Christine et Evode et mon bof venu m’encourager

·        La fin du trail sera pour nous un moment agréable avec Rémi et nous avons terminé très fort les 20 derniers Km à 13.8 Km/h

·        La conclusion sera donc finalement positive car il y a un an je n’étais pas capable de courir 110 Km, il fut un temps où j’aurai probablement abandonné, la fin de parcours m’encourage à continuer à m’entrainer pour l’andorra et finalement avec du recul toutes les erreurs effectuées vont me permettre de progresser. Autre point positif c’est que je ne suis pas trop mal musculairement je suis allé faire 40 Km de vélo hier.

·        Bien sûr heureusement que Christine était là avec son super petit supporteur de 6 ans et demi toujours positif et  fier de son papa….c’est vraiment très agréable.

 

Evode a couru Dimanche 1 Km 500 il a fait 36 éme. Il est parti dernier et était ravi de sa course. Manque plus que sa maman au départ d’une course et nous serons tous comblés... "

 

Photos

 

photoé